Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
mouches-de-peche.overblog.com

Soie artificielle VS soie naturelle

10 Février 2017 , Rédigé par Fly21 Publié dans #Matériel

A travers cet article, je vous livre mon expérience personnelle sur l'utilisation des soies artificielles et naturelles

A travers cet article, je vous livre mon expérience personnelle sur l'utilisation des soies artificielles et naturelles

Soie artificielle

Avantages : capacité de chargement de la canne, lancer loin sans forcer, la couleur de la soie peut servir d'indicateur à la nymphe au fil à distance (méthode RONCARI), très peu d'entretien, gain de temps au bord de l'eau, indispensable pour les lancers à longue distance et par conditions venteuses. 

Inconvénients : nécessite un moulinet "large arbor" pour éviter l'effet mémoire de la soie (pour autant certaines soies très fines commercialisées pour la pêche en nymphe sont réputées sans mémoire), vieillissement rapide, peut "marquer" le verni de la canne avec les frottements répétés lors des lancés.

Entretien : avant hivernage, tendre la soie et appliquer un produit spécialisé pour la nettoyer et lui rendre ses propriétés de glisse. Tendre si nécessaire avant la partie de pêche.

Marque utilisée : RIO

Soie naturelle 

Avantages : idéale pour pêcher en nymphe sous la canne, délicatesse légèreté, finesse et précision, lancés droits et tendus (réactivité au ferrage), discrétion assurée lors des posés et arrachés sur l'eau, sans mémoire.

Inconvénients : à graisser intensivement dès les premières parties de pêche puis de moins en moins et plus du tout, période de rodage dans les premiers temps (pour autant il existe aujourd'hui des soies rodées et qui ne nécessitent pas de graisse), doit être montée sur une canne d'action parabolique ou semi parabolique (une canne d'action rapide aurait pour effet de casser la soie).

Entretien : imprégnée à coeur d'huiles végétales siccatives (pour celles qui en nécessite) elle ne nécessite aucun entretien et c'est encore là un avantage de taille !

Marques utilisées : PECHE A SOIE / JP THEBAULT

Conclusion

Il n'y a pas de règle en la matière. En fonction du type de pêche et de poisson recherché, mieux avoir les deux types de soie. Personnellement, j'utilise une soie naturelle pour les pêches en nymphe sous la canne et la pêche en sèche à courte distance avec une canne 7'6 dans les rivières encombrées. J'utilise un moulinet Vivarelli avec deux bobines permettant d'embarquer deux soies différentes afin de faire face aux différentes situations de pêche en cours de journée. Pour limiter l'effet mémoire de ma soie artificielle, j'ai coupé une partie de la soie et augmenté le backing.

Sur le plan écologique, ma préférence va vers les soies naturelles que je vais utiliser davantage dans les années à venir, c'est une certitude.

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :